La vie fraternelle

 

La tradition cistercienne accorde une grande importance à la dimension communautaire et nous la vivons à Boulaur avec beaucoup de joie. Tels des galets frottés les uns aux autres dans le lit d’une rivière, la vie fraternelle nous lisse jour après jour.

Tout ce que nous pouvons faire en commun est effectué en petit groupe ou toutes ensemble : prière, repas, travaux, cueillettes, épluchages…

Si nous nous efforçons de vivre en gardant le silence entre nous pour demeurer en présence de Dieu même en compagnie de nos sœurs, nous avons chaque après-midi un temps de rencontre communautaire : discussion sur un thème ou un autre, récréation qui nous rassemble pour un moment de détente fraternelle, répétition de chant ou réunion d’organisation de la semaine…

Nos journées sont semblables à une musique symphonique ; parfois le rythme est soutenu et allègre, parfois les imprévus lui donnent des airs de syncope, d’autres fois encore il est lent et paisible et ainsi de suite les mouvements s’enchaînent. L’essentiel pour nous est de le vivre ensemble, dans la certitude que notre amour du prochain est la manifestation la plus authentique de notre amour du Seigneur.