Une grande nouveauté permise par la Grange cistercienne de l’Abbaye de Boulaur : le séchage en grange du foin en vrac. Un système qui permet de ne laisser le foin que peu de temps dans les champs après la fauche et de le rentrer encore vert et humide. La fin du séchage se fait dans le bâtiment d’élevage, en soufflant sous le foin l’air capté sous la toiture et chauffé par le soleil.

Grâce à ce peu de temps de séchage à l’extérieur, il est possible de rentrer du foin même lorsque la météo n’annonce que 3 jours de beau temps consécutifs, ce qui n’est pas prudent si le foin doit être rentré en bottes.Ce système permet de conserver toutes les qualités nutritives naturellement présentes dans le foin (vitamines, omégas 3…) et rapidement détériorées par les UV du soleil lorsque le foin sèche dans les champs. Ainsi, les vaches sont en meilleure santé et nous aussi, puisque toutes ces bonnes choses se retrouvent dans le lait.

Autre atout, le séchage en grange permet de limiter l’utilisation des tracteurs puisqu’il n’y a pas besoin d’autant de passage pour retourner le foin plusieurs jours ou remonter les bottes pressées dans le champ. Ensuite, durant tout l’hiver, la distribution du foin à l’aide de la griffe ne consomme que très peu d’électricité est très rapide et quasi-silencieuse.Bref, que du bonheur !

Merci à Yann Charriez pour les calculs, aux entreprises CIM MASSOL et Toitures des Pyrénées pour la charpente, à Distagri et Bories équipement pour l’autochargeuse, la griffe et le ventilateur et à Philippe Nouvellon pour le soutien technique et la fidèle amitié !DistagriToitures des PyrénéesCIM MassolBories Equipement